Allâh (Exalté), Le Créateur

La vision de l’Islam ne s’arrête pas au limite du monde visible et sensible, comme le fait la pensée matérialiste.

L’existence de ce monde a besoin d’une justification.

Sa mouvance, l’interaction de ses éléments, l’interdépendance des causes et des conséquences, les lois qui le régissent et les structures harmonieuses qui le définissent ont besoin d’une interprétation .

Quelle est la Puissance qui pousse chaque élément vers sa destinée et tout phénomène dans la voie qui lui a été fixée de sorte qu’à la fin; tout se structure pour donner naissance à un ensemble harmonieux, équilibré, complémentaire et interactif ?

C’est une Puissance Planificatrice, Consciente et Porteuse d’un projet : c’est Allâh (Exalté).

Ce n’est certainement pas une puissance aveugle et mal intentionnée .

C’est une Sublime Puissance, Parfaite dans la réalisation de Son projet de création.
Toute autre puissance manifeste dans la nature ou dans l’univers est et reste un agent obéissant à Allâh (Exalté), sans jamais enfreindre Ses ordres.

Chaque fois qu’Allâh (Exalté) l’estime nécessaire, Il peut empêcher une puissance créée d’accomplir son œuvre. De même Il sait la détourner momentanément ou définitivement de l’œuvre qui lui a été assignée pour nous donner le signe de Son Omnipotence.

Le saint Coran invite l’homme à réfléchir et à rechercher la Vérité. Il l’interpelle et l’invite à répondre aux questions qui touchent l’acte de création.

« Celui qui crée est-il semblable à celui qui ne crée rien ? Ne vous souvenez- vous pas ? » (Sourate: Les Abeilles 14 ; Verset : 17)

« Et ceux qu’ils invoquent en dehors D’Allâh ne créent rien, et ils sont eux-mêmes crées . »(Sourate : Les Abeilles 14 ; Verset : 20)

« Ont-ils été créés à partir de rien ou sont-ils eux les créateurs ? ou ont-ils créé les cieux et la terre ? Mais ils n’ont plutôt aucune conviction. » (Sourate: At-Tour 52 : Verset 35 – 36)

L’homme a certainement besoin de passer par des étapes dans sa réflexion.
Il va opérer des sélections dans les phénomènes naturels qui s’offrent à lui.

Au terme de la réflexion, il dégage la conclusion suivante : Tous les phénomènes ont un début et une fin. Ils ne méritent pas d’être adorés, car ils sont créés, non-créateur.

Ainsi le Messager « Abraham » ( Paix sur lui ), dans son analyse des phénomènes naturels, arrive à la réflexion suivante: Si tout phénomène, à qui j’ai attribué le caractère divin, subit la loi de la disparition.
Alors qui veille sur l’Univers après lui ? Et comment la chose créé reste et celui qui la crée s’en va ?
« Abraham » trouve la réponse à ses questions que le Saint Coran relate dans les passages suivants : « Rappelle le moment ou Abraham dit à son père ‘Âzar :

« Prends-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple dans un égarement évident! » Ainsi avons-nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu’il fut de ceux qui croient avec conviction. Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit : « Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit: « Je n’aime pas les choses qui disparaissent.» Lorsqu’ensuite il observa la lune se levant, il dit: « Voilà mon Seigneur ! » puis lorsqu’elle disparut, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés ». Lorsqu’ensuite il observa le soleil levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand ». Puis lorsque le soleil disparut, il dit : « O mon peuple, je désavoue votre culte d’associateurs. Je tourne mon visage vers Celui qui a créé ( à partir du néant ) les cieux et la terre; et je ne suis point de ceux qui lui donnent des associes. » (Ste Al An’âm 6/ V 74-79)

La signification du terme «Allâh » (Exalté) en Islam

Allâh (Exalté) est le Sublime Créateur de toute chose. Il est l’origine des causes et des conséquences. Il est le parfait organisateur et planificateur de tout programme de création. Il épouse parfaitement l’univers et ses contours. Rien ne Lui échappe. Il est l’Eternel, l’Omniscient, l’Omnipotent, l’Omniprésent. Il est Le Tout. Tout vient de Lui et tout retourne à Lui. Il est Le Vivant, l’Absolu. Il n’est pas sujet à la fatigue, au repos, à l’oubli, à la distraction, à l’imperfection, à l’insuffisance. Il échappe aux dimensions spatiales et temporelles. Il n’engendre pas et Il n’est pas engendré.

Allâh (Exalté) se présente à nous comme suit dans le saint Coran :
« Allâh ! point de divinité à part lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même. Ni somnolence, ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qu’il y a dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa Permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône « Koursîy » déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. Nulle contrainte en matière de religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au rebelle et croit en Allâh saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allâh est Audient et Omniscient. » (S : Al Baqara 2 ,/V : 255- 256)