La prière dans le Saint-Coran

 

Le Seigneur (Exalté soit – Il) a prescrit la prière pour les croyants et leur a ordonné son accomplissement en disant : « Accomplissez la prière, et acquittez-vous de la zakât, et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent. » (Sourate 2 Verset 43)
           

Dieu (Exalté) a insisté sur le respect du temps qui lui a été imparti, Il a dit : « La prière demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés. »     ( Sourate 4 Verset 103)

Dieu (Exalté) a fait du respect de la prière une des qualités des personnes qui seront honorés dans le Paradis, Il a dit : «…Et qui sont réguliers dans leurs prières, ceux-là seront honorés dans les Jardins. » (Sourate 70 Versets 34-35)

Dans Son infinie Sagesse, Dieu (Exalté) a fait du recueillement dans la prière, un des moyens pour atteindre la félicité. Il a dit : « Bienheureux sont, certes, les croyants, ceux qui sont humbles dans leur prière. » (Sourate 23 Versets 1-2)

Il s’adressa aux croyants en leur demandant d’être attentifs à la religion et de se préserver ainsi que leurs proches de Son Châtiment. Il a dit : « O vous les croyants ! Préservez-vous ainsi que vos familles d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres… » (Sourate 66 Verset 6)
Sur cette base, Dieu (Exalté) a donné la responsabilité d’ordonner la prière au chef de famille. Il a dit : « Et commande la prière à ta famille, et fait-la avec persévérance. » (Sourate 20 Verset 132)
Allah (Le Très Haut) a fait que la prière et le jeûne soient parmi les moyens les plus importants pour vaincre et braver toutes les difficultés et toutes les épreuves. Il dit : « Et cherchez secours dans l’endurance et la prière… » (Sourate 2 Verset 45)

De là, l’observance de la prière est l’une des qualités par laquelle, Dieu (Le Très Haut) a fait l’éloge des gens du Firdaws. Il dit : « …Et qui observent strictement leur prière, ce sont eux les héritiers, qui hériteront d’Al-Firdaws pour y demeurer éternelement. » (Sourate 23 Verset 9-11)
En parallèle, notre Seigneur (Exalté), a menacé de malheurs et de wayl, ceux qui négligent leur prière. Il a dit : « Malheur à ceux qui prient, tout en négligeant leur prière, qui sont plein d’ostentation… » (Sourate 107 Versets 4-6)

Quant à ceux qui ont délaissé définitivement la prière, qui ont cédé à leur passion et à leurs plaisirs, et se sont adonnés aux interdits, tels que les boissons enivrantes, la fornication et l’usure, Dieu (Exalté) leur a promis le malheur dans cette vie d’ici-bas, et dans l’Au-delà en rétribution  pour leurs méfaits, excepté ceux qui se sont repentis et ont fait œuvre pie. Allah (Exalté) dit : « Et mentionne Idris, dans le Livre. C’était un véridique et un Prophète. Et Nous l’élevâmes à un haut rang. Voilà ceux qu’Allah a comblés de faveurs, parmi les Prophètes, d’entre les descendants d’Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en compagnie de Noé, et parmi les descendants d’Abraham et Israël, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout-Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés et en pleurs. Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition, sauf celui qui se repent, croit et fait le bien : ceux là entreront dans le Paradis et ne seront point lésés. » (Sourate 19 Verset 56- 60)

C’est pour atteindre cette félicité et être préservés du châtiment, que les vertueux de cette Oumma ont, toujours, invoqué leur Seigneur pour qu’Il les assiste à persévérer dans la pratique de la prière. L’intime de Dieu, Abraham (paix et bénédiction sur lui), s’adressa à Dieu en disant : « O mon Seigneur ! Fais que j’accomplisse assidûment la prière, ainsi que parmi ma descendance ; exauce ma prière, ô notre Seigneur ! » (Sourate 14 Verset 40)

Le prophète Ismael (paix et bénédiction sur lui) a été loué par Son Seigneur (Exalté), parce qu’il ordonnait la prière à sa famille. Dieu (Exalté) dit à son sujet : « Et mentionne Ismael, dans le Livre. Il était fidèle à ses promesses ; et c’était un Messager et un Prophète. Et il commandait à sa famille la prière et la zakât ; et il était agréé auprès de son Seigneur. » (Sourate 19 Verset 54-55)
La prière a été le premier ordre impératif que Dieu (Exalté) a prescrit au Prophète Moise (paix et bénédiction sur lui) après son élection à la prophétie.

Quant à Jésus (paix et bénédiction sur lui), Dieu (Exalté) lui a recommandé la prière déjà dans le berceau, et tant qu’il vivait. Allah (Exalté) dit : « Et Il m’a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la zakât… » (Sourate 19 Verset 31)

Louqmân le sage a recommandé la prière à son fils comme étant l’une des grandes résolutions à assumer. Dieu(Exalté) reprend ses propos dans son Noble Coran :
« O mon enfant ! Accomplis la prière, commande le convenable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise. » (Sourate 31 Verset 17)
Et enfin, voilà l’exemple de notre Prophète (paix et bénédiction sur lui), à qui son Bien Aimé et Seigneur (Exalté) lui ordonne la célébration de la prière en respectant tous ses principes, ses conditions et ses règles de bienséance, depuis que le soleil décline au zénith, jusqu’au crépuscule.
Il lui a recommandé de multiplier les prières surérogatoires la nuit, jusqu’à l’aube, afin qu’Il soit digne du statut louable (l’intercession), le Jour de la Résurrection.
Il faut bien saisir, que Dieu(Exalté) te fasse miséricorde, qu’avec la prière, le serviteur peut atteindre les plus hauts degrés.

Dieu(Exalté) attire l’attention de son Messager et bien aimé (paix et bénédiction sur lui) sur l’importance de la lecture du Coran à l’aube dans la prière du Soubh et ses secrets, car les Anges y assistent. Dieu(Exalté) dit : « Accomplis la prière du déclin du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit, et fait aussi la Lecture (du Coran) à l’aube, car la lecture à l’aube a des témoins. Et de la nuit consacre une partie (avant l’aube) pour des prières surérogatoires ; afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire. » (Sourate 17 Verset 78-79)
Les exégètes disent : « L’ordre adressé au Prophète (paix et bénédiction sur lui) est en réalité un ordre pour toute la Oumma. Il lui a été attribué en particulier pour montrer la valeur et l’importance de la prière. »

Dieu (Exalté) a loué le saint Coran, en disant, qu’il était « une guidance pour les pieux ». Il a qualifié ces pieux de croyants en Dieu, d’accomplisseurs de la prière et de personnes qui dépensent avec générosité pour la Cause de Dieu.

Dieu(Exalté) dit : « …C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux, qui croient à l’invisible et accomplissent la prière, et dépensent de ce que Nous leur avons attribué… » (Sourate 2 Versets 2-3)
Dieu (Exalté) a tellement insisté sur le respect de la prière, même en pleine bataille contre l’ennemi, quelle que soit la façon de prier : par des gestes, des signes, à terre ou véhiculé. Dieu (Exalté) dit : « Soyez assidus aux salât (prières) et surtout la salât médiane ; et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité. Mais si vous craignez un grand danger, alors priez en marchant ou sur vos montures. Puis quand vous êtes en sécurité, invoquez Allah comme Il vous a enseigné ce que vous ne saviez pas. » (Sourate 2 Verset 238- 239)

Le but essentiel est d’accomplir la prière dans ses heures prescrites, même en dehors des mosquées. Dieu (Exalté) dit : « A Allah appartiennent l’Est et l’Ouest. Où que vous vous tourniez, la Face d’Allah est donc là, car Allah a la Grâce immense ;Il est Omniscient. » (Sourate 2 Verset 115)
La Sagesse divine a voulu que le sort des personnes destinées à l’Enfer soit lié aux mauvaises œuvres. Dieu (Exalté) a exclu de ce sort les gens de la Droiture, ceux qui avaient pour qualité la célébration de la prière, ceux-là seront dans la Félicité au Paradis, quand ils regarderont du côté des gens de l’Enfer, ils les verront dans les supplices, ils leur demanderont : « Qu’est ce qui vous a acheminés à Saqar ? », ils leur répondront (les gens de l’enfer) : « Ils diront : Nous n’étions pas de ceux qui faisaient la salât… » (Sourate 74 Verset 42 -43) 

Etant donné que l’Islam est une religion de communauté, et non d’individus isolés, la prière en commun tient une place de haute importance. Elle renvoie une image de force, de coordination, d’union entre tous les membres de la Communauté. Le rassemblement des Musulmans dans les mosquées en rangs droits et serrés, rappelle une construction solide. Tous debout derrière un seul imâm, adorant un Dieu Unique et se dirigeant vers une seule direction.

La prière est la preuve de leur union et de leur engagement envers Dieu (Exalté).
Pour toutes ces raisons, Dieu(Exalté) a institué al-adhân, et a imposé aux croyants de répondre à son appel.
Dieu(Exalté) dit : « … Et ils ont dit : « Nous avons entendu et obéi… »    (Sourate 2 Verset 285)

Dieu(Exalté) a donné la prééminence à la prière en commun sur la prière individuelle, et sa récompense est vingt sept fois plus élevée que celle de l’individu isolé. On rapporte que le Prophète (paix et bénédiction sur lui) a failli brûler les maisons des personnes qui manquaient à la prière en commun.

Pour assurer d’avantage l’union et la solidarité entre les Musulmans, Dieu(Exalté) a légiféré la prière du vendredi et a prescrit qu’elle soit célébrée en groupe pour être valide. Il a aussi considéré le fait de s’y abstenir, sans excuse légale, comme un grand péché.

Dieu(Exalté) dit : « O les Croyants ! Quand on appelle à la prière du vendredi, accourez à l’invocation de Dieu, et laissez tout négoce. Cela est meilleur pour vous, si vous saviez. » (Sourate 62 Verset 9)

Dans le même but, Dieu (Que soit sanctifié Son Nom) a ordonné aux Croyants de célébrer la prière des deux fêtes. L’Envoyé de Dieu (paix et bénédiction sur lui) a ordonné à tous les habitants de la cité d’y assister, y compris les femmes indisposées, les jeunes filles, même celles qui n’a pas d’habits pour l’occasion, il lui a demandé d’en emprunter pour ne pas manquer ce moment béni.

En méditant sur les paroles et les gestes de la prière, on se trouve devant des secrets merveilleux. Quand le Croyant se met debout, face à la Qibla, et évoque la Grandeur et la Magnificence d’Allah (Exalté) en toute humilité, soumission et amour, et il dit : « Allahou Akbar : Allah est Le Plus Grand », il ressent qu’il est en présence du Plus Grand, et du Plus Puissant de tous, Qui le soutient et l’assiste pour surpasser toutes les difficultés et les épreuves de la vie. Puis, il récite : « Al-Hamdoulilahi Rabbil ‘âlamin : Louange à Dieu, Seigneur des Mondes », il ressent la Bénédiction, la Grâce de Dieu et la quiétude qui l’enveloppent. Ensuite, il récite : « Ar-Rahmâni Ar-Rahîm : Le Très Clément par essence, Le Très Miséricordieux par excellence » ; la Miséricorde de Dieu (Exalté) descend sur lui, celle qui a atteint toute chose. Il s’élance dans la reconnaissance de Dieu (Exalté), comme cela se doit à Son Egard ; alors il récite : « Mâliki yawmi Ad-Din : Maître du Jour de la Résurrection. » A ce moment, le sentiment de justice et de vérité le domine ; il continue : « Iyyâka na’boudou wa iyyâka nasta’în : C’est Toi (seul) que nous adorons, et c’est à Toi (seul) dont nous implorons secours. » Il ressent une relation ferme et très solide avec Dieu(Exalté). Il Lui a attribué particulièrement toute dévotion et adoration. Enfin, il lit : « Ihdina as-sirâta al-moustaqîm, sirâta alladhîna an’amta ‘alayhim, ghayril-maghdoûbi ‘alayhim wa lâ dâllîn : Guide-nous dans le Droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de Tes Faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta Colère, ni des égarés »; il sent la Grâce de Dieu (Exalté), et qu’il est sur la bonne voie.

Ainsi la prière permet de fortifier la foi, d’avancer et de progresser dans la Bien et le bonheur dans cette vie d’ici-bas, et assure le bon devenir dans l’Au-delà.

Le hadith saint suivant mentionne quelques secrets de la prière et de la sourate Al-Fâtiha. Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) a dit : « Dieu (Exalté) a dit : « J’ai partagé la prière entre Moi et Mon serviteur en deux moitiés, et Mon serviteur aura ce qu’il a demandé. Quand Mon serviteur dit : « Al-hamdoulilahi rabbil ‘âlamîn », Dieu (Exalté) dit : « Mon serviteur M’a loué ! » Lorsqu’il dit « Ar-Rahmâni Ar-Rahîm », Dieu (Exalté) dit : « Mon serviteur M’a exalté ! » Lorsqu’il dit : « Mâliki yawmi Ad-Dîn », Dieu (Exalté) dit : « Mon serviteur M’a glorifié ! », et dit aussi : « Mon serviteur s’est soumis à Mon Pouvoir ! » Lorsqu’il dit : « Iyyâka na’boudou wa iyyâka nasta’in », Il dit : « Ceci est entre Moi et Mon serviteur, et Mon serviteur aura ce qu’il demande ! » Et lorsqu’il dit : « Ihdina as-sirâta al moustaqîm, sirâta alladhina an’amta ‘alayhim ghayril-maghdoûbi ‘alayhim wa la ad-dâllîn », Dieu (Exalté) dit : « Ceci, c’est pour Mon serviteur, et mon serviteur aura ce qu’il demande ! » (Rapporté par Mouslim, Mâlik, At-Tirmîdhi et An-Nasâ’î)