La Zakât AL-Mâl, questions pratiques.

 

QUESTION 1 : peut-on la verser à l'avance et, une fois l'année lunaire écoulée, verser le reste ?

REPONSE :

Principe de base: il n'est pas permis de s'en acquitter avant le délai légal.  L'état ne peut pas le faire (réclamer la zakât avant l'année écoulée)
Mais, si le  musulman a suffisamment pour s'acquitter de la Zakat et veut la donner avant :

DEUX AVIS:

1)    Majorité: il est permis à cette personne d'acquitter la zakât avant  l'écoulement de l'année, puisque le Prophète Paix et bénédiction sur lui a permis à son oncle Al'Abbas de le faire (hadith rapporté par Ahmad, Abou Daoud, At Thirmidi, jugé hassan).

2)    Ibn Hazm  et imam Malik exigent le respect de l'acte d'adoration dont la date est limitée dans le temps (donc on ne peut pas s'en acquitter avant le hawlou accompli). Hadith du Prophète paix sur lui : la zakât n'est pas due avant l'écoulement de l'année (rapporté par Ibn Qoudama)

Exemple:
-          si on donne la zakât en plusieurs parties afin que la personne puisse l'utiliser et sans faire de gaspillage; car cette personne (mendiant par ex. ) peut tout gaspiller en un seul jour.
-          Ou bien dans le cas d'une personne qui serait dans une situation d'urgence, à qui la Zakat peut profiter.

CONCLUSION à cette question : Il est tout à fait possible de verser la Zakat à l'avance, même plusieurs années à l'avance et il est également permis de l'échelonner sur l'année. Il faut au préalable formuler l'intention pour cela.

 

QUESTION 2 : si on a versé à l'avance pour l'année 1437hijra par exemple, et finalement, avant écoulement de l'année, on descend au dessous du nisaab, peut-on considérer le montant versé comme un avance sur la zakat d'une année future (année dans laquelle la zakat sera due, exemple 1438h)?

REPONSE :

Il n'est pas permis de considérer ce montant comme une avance sur la Zakât de l'an prochain car l'intention n'a pas été formulée à la base de l'action. Et l'intention est une condition d'exigibilité pour le versement de la Zakât.

Néanmoins, tu seras récompensé pour le somme déjà versée.

 

QUESTION 3 : si j'ai versé à un pauvre à l'avance pour l'année 1437hijra par exemple, et finalement je descends au dessous du nisab, donc la zakat n'est plus due, peut-on s'arranger avec une tierce personne (qui doit verser la zakat) de cette sorte: elle formule l'intention de verser sa zakat à ce pauvre là et on considère que le montant que moi j'ai versé est en réalité sa zakat à elle (on fait semblant dans cette exemple qu'elle doit verser exactement ce que j'ai versé). Elle me rembourse donc le montant que j'avais avancé au pauvre.

REPONSE :

Selon l'avis de la majorité des savants, la zakât reste un dû même après perte des biens, car dès que l'acquittement est défini, il n'y a plus de raisons pour lever cette obligation.  Le nissab et l'intention qui sont les 2 conditions ont été atteintes et formulées donc acquittement.  La responsabilité reste toujours présente, et la personne reste redevable de la valeur à verser.

Selon les Malikites, tout en faisant partie de la majorité, ils excluent les troupeaux, si on perd le troupeau avant l'acquittement, et avant que le collecteur ne se déplace à la fin du hawl (de l'année) il n'y a plus d'acquittement.

Selon l'avis des Hanafit :
La zakât n'est plus un dû car le sujet de la zakât n'existe plus.  La Loi a exigé l'acquittement quand il y a capacité de l'acquittement.  La zakât reste due si on a dilapidé une partie du bien imposable par consommation.
Mais la zakât al-fitr reste toujours un dû car c'est un complément du jeûne du mois du Ramadân.

Au vu de ceci, il n'est pas question de déduire ta somme déjà versée de celle qui sera versé par ton épouse.

 

QUESTION 4 : Pour la personne qui verse en retard, je vous soumet un exemple :

 Je devais verser (écoulement année lunaire) le premier juin 2015 et mon solde en banque à cette époque c'était 10.000 euro, donc j'aurais dû verser 250 euro.

Je devais également verser au premier juin 2016, et mon solde était 10.000 euro.

Je prends du retard et je verse (pour les deux années) le premier juillet 2016 alors que mon solde au premier juillet est 20.000 euro.

Dites-moi si cette solution est juste ou s'il faut corriger quelques choses...

Pour 2015 je verse 250 euro, pour 2016 je verse le 2.5% de 9750 euro (10.000 moins les 250 de zakat 2015). Le solde au premier juillet n'a pas d'importance...

Un grand merci à l'avance pour votre effort.

Jazaka Allahu khair! Qu'Allah vous donne toujours le mieux.

REPONSE :

La solution que tu présentes est la bonne pratique.

Tu dois comptabiliser la somme de 2015 (10.000) et la somme qu'il te restait à la fin de l'année pour 2016. Ensuite tu appliques le pourcentage sur la totalité.

Juillet n'est effectivement pas à prendre en compte puisqu'il fait partie de l'année en cours. 

Wa Lahou a'lam

Fatawas.be