Le respect et la bonté envers le voisin.

Allah (swt) dit dans son Livre Saint : 

"Adorez Dieu et ne Lui donnez aucun associé ! Soyez bons et bienfaisants envers vos parents géniteurs (mères et pères), vos proches, les orphelins, les pauvres, vos voisins proches, vos voisins éloignés et les voyageurs de passage ! " (4 Les Femmes, v 36).

Quant à notre Prophète Mohammed (s), il dit à ce sujet :

a) "Que celui qui croit en Dieu et au Jour Dernier, traite son voisin avec bonté et générosité ! "

b) "L'archange Gabriel (Jibril) me recommanda la bonté envers mon voisin, si bien que j'ai cru qu'il allait lui accorder une part dans l'héritage ! ", c'est-à-dire qu'il l'a rendu aussi important et proche de nous que l'un de nos héritiers légaux.

c) "Chaque musulman doit envers son frère six devoirs : quand vous le rencontrez, saluez-le ; et s'il vous invite, acceptez l'invitation ; s'il vous demande conseil, donnez-en lui ; s'il éternue et loue Dieu, dites-lui : "Que Dieu vous fasse miséricorde ! " ; s'il tombe malade, visitez-le ; et quand il meurt, marchez dans son cortège mortuaire ! " (Mouslim)

Les droits du voisin : Quels sont nos devoirs envers lui ?

1) On doit éviter de lui faire du mal que ce soit par la langue ou par la main.
Notre Prophète bien-aimé (s) a dit : "Le vrai musulman est celui qui laisse les autres en paix, par la langue et par la main ! ", c'est-à-dire qu'il ne leur fait aucun mal, ni par la parole ni par les actes.

2) On évitera toute méchanceté à son égard, car notre Prophète (s) a dit :
" N'ira pas au paradis, celui qu'on craint pour sa méchanceté ! ", cela signifie que le pire des voisins est celui qu'on redoute et qu'on cherche toujours à éviter, parce qu'il est malhonnête ou querelleur ou agressif.
La méchanceté peut être aussi du tapage nocturne, des mauvaises odeurs, un stationnement irrégulier, etc. 

3) Lorsqu'on le rencontre, on le salue poliment ou on répond à son salut par un meilleur salut. Dieu (swt) dit :
" Et si on vous adresse une salutation, répondez par une meilleure, ou rendez-la (simplement) !" (4 / 86)
Et le prophète (s) ajoute : " Le premier à saluer son compagnon, est le meilleur ! "
Le meilleur salut (abrégé) en Islam est : Assalâmou 'alaïkoum ! (Que la paix soit sur vous !)                                

4) On doit répondre à son invitation. Mais si on a un empêchement, il faut s'excuser pour son absence.  

5) On doit le conseiller à chaque fois qu'il demande conseil, mais aussi lui recommander le bien, à chaque fois qu'il est nécessaire de le faire. Allah (swt) dit dans la sourate « al-'Asr » (S. n° 103) :
"Par le temps, l'être humain est en perdition ; sauf ceux qui croient et pratiquent les bons actes, qui se recommandent la vérité (et la justice) et qui se recommandent la patience ! "

6) On doit le visiter lorsqu'il tombe malade. On l'exhorte à la patience, on l'apaise, on lui fait de bons vœux et on lui souhaite une guérison rapide. Cette visite doit être très courte pour ne pas le fatiguer ni le gêner. 

7) On doit partager notre repas avec le voisin, s'il est pauvre ou qu'il ne trouve pas quelque chose à manger.
Notre Prophète bien-aimé (s) a dit : "N'est pas croyant celui qui dort rassasié (le ventre plein), alors que son voisin a faim, et il le sait ! ". C'est-à-dire que non seulement, il ne vient pas au secours de son voisin affamé, mais en plus, il arrive à dormir. C'est que son coeur n'a plus de pitié.

8) On doit le complimenter quand il a une joie ou une réjouissance, avec les formules rituelles d'usage ;
la meilleure, pour protéger contre le mauvais œil, étant : " Mâ châ-a-Llâh, lâ qouwwata illâ bi-Llèh ! " [Telle est la Volonté (la Grâce) de Dieu ! Il n'y a de Puissance que par Dieu ! (Coran : 18 / 39)].
Attention aux remarques de mépris ou au moindre sentiment de jalousie, car dans le dernier verset de la sourate « al-Falaq », Allah (swt) dit : " … et contre le mal de l'envieux lorsqu'il est jaloux ! "

9) On doit lui prêter les outils et les instruments qu'il nous demande. Dieu dit, à la fin de la sourate n° 107, que Son châtiment frappera celui qui refuse de prêter l'ustensile et le nécessaire à autrui.  

10) On doit le consoler, l'apaiser et l'aider, dès qu'il est touché par un malheur.

11) À sa mort, on priera sur lui et on lui fera beaucoup d'invocations. Il est conseillé aussi de préparer à manger à sa famille durant les trois jours de deuil. Ensuite, on suivra son cortège funéraire et on assistera à son enterrement. Le Prophète (s) dit que celui qui le fait, aura l'équivalent de deux montagnes de "Haçanâts".

12) On doit l'évoquer en bien en son absence et après son décès, car le Messager de Dieu (s) a interdit la médisance des vivants et des morts, et il a dit : " Parlez de vos morts en bien ! ", c'est-à-dire : ne dites d'eux que du bien, et n'évoquez pas leurs défauts…/.

Wallâhou a'lam !

TELECHARGER L'ARTICLE EN FORMAT PDF