Quelques Hadîth Qoudousi

1. Hadîth saint relaté par MOUSLIM

Aboû Hourayra (Que Dieu soit satisfait de lui) a rapporté que le Prophète (Que les Bénédictions et la Paix de Dieu soient sur lui) a dit : " Une prière dans laquelle on n'a pas récité l'Essence du Coran est une prière déficiente (il a répété le mot trois fois), une prière incomplète!"

Quelqu'un demanda à Aboû Hourayra : "Même si nous  sommes derrière l’imâm ?"
Il répondit : "Récitez-la tout bas pour vous-même, car j'ai entendu le Prophète (Que les Bénédictions et la Paix de Dieu soient sur lui) dire que Dieu (Que soient exaltées Sa Toute-Puissance et Sa Gloire) a dit :
"J'ai  partagé la prière entre Moi et Mon serviteur en deux moitiés, et Mon serviteur aura ce qu'il a demandé.  Quand Mon serviteur dit : " Al hamdou lillâhi rabbi al ‘alamîn", Dieu (Que soient exaltées Sa Toute-Puissance et Sa Gloire) dit : "Mon serviteur M'a loué!" Lorsqu'il dit : "Ar-Rahmâni Ar-Rahîm", Dieu (Que Soient exaltées Sa Toute-Puissance et Sa Gloire) dit : "Mon serviteur M'a exalté!"  Lorsqu'il dit : "Maliki yawmi ad-dîn",  Dieu dit : "Mon serviteur M'a glorifié", et, une fois,  Il dit : "Mon serviteur s'est soumis à Mon Pouvoir!" Lorsqu'il dit : "Iyyâka  na‘boudou wa iyyâka_nasta‘în",  Dieu (Exalté) dit : "Ceci est entre Moi et Mon serviteur, et Mon serviteur aura ce qu'il demande!" Et   lorsqu'il dit : " Ihdinâ as-sirâta al moustaqîm, sirâta al-ladhîna an‘amta ‘alayhim ghayri al maqhdoûbi ‘alayhim wa lâ ad-dallîn", Il  dit : "Ceci, c'est pour Mon serviteur, et Mon serviteur aura ce qu'il demande!"

 

2. Hadîth saint relaté par AL BOUKHÂRÎ et par MOUSLIM

Aboû-Hourayra (Que Dieu soit satisfait de lui) rapporté que le Prophète (Que les Bénédictions et la Paix de Dieu soient sur lui) a dit que Dieu (Que soient exaltés Sa Puissance et Sa Gloire) dit : "Le jeûne est à Moi, et c'est Moi qui en donne la récompense.  Pour Me plaire, Mon serviteur délaisse son désir sexuel, sa nourriture et sa boisson. Le jeûne est comme un bouclier, et celui qui jeûne a deux joies : une joie lorsqu'il rompt son jeûne, et une joie lorsqu'il rencontre son Seigneur. Très certainement,  l'haleine particulière de celui qui jeûne est plus aimée par Dieu que l’odeur du musc !"

 

3. Hadîth saint relaté par AD-DAYLAMÎ

Thawbân (Que Dieu soit satisfait de lui) a rapporté que le Prophète (Que les Bénédictions et la Paix de Dieu soient sur lui) a raconté que Moûsâ (Paix sur lui) avait dit :
"Ô Seigneur !  Es-tu près de moi, que je Te parle en confidence ou es-Tu loin, que je T’appelle ?  Car je sens la beauté de Ta voix et je ne puis Te voir !  Où et-tu ? "
Dieu  (Exalté) répondit :
"Je suis derrière toi et devant toi !  Je suis à ta droite et à ta gauche !  Ô Moussa !  Je suis Le Compagnon de Mon serviteur lorsqu’il Me cite et Je suis avec lui lorsqu’il M’invoque!"