Invocations.

"Et rappel car le rappel est bénéfique aux croyants"

 


 

Invocations Prophétique

Publier le 26 Aout 2011 à 20:47 par Abderahman Mechach

Invocations Prophétique
par le docteur Hassan Amdouni

Le Prophète (Paix sur lui) a dit : « Celui qui dit ces paroles ne sera pas atteint par le mal en sa personne, ni en sa famille, ni en ses biens:

« Allâhoumma anta rabbî lâ ilâha illâ anta, ‘alayka tawakkaltou wa anta Rabbou al ‘Archi Al ‘Azîmi. Mâ châ’a Allâhou kâna, wa mâ lam yacha’ lam yakoun, lâ hawla wa lâ qouwwata illâ billâhi Al ‘Aliyyi Al ‘Azîmi. A‘lamou anna Allâha ‘alâ koulli chay’in qadîroun, wa anna Allâh qad ahâta bikoulli chay’in ‘ilman. Allâhoumma inni a‘oûdhou bika min charri nafsî, wa min charri koulli dâbbatin anta âkhidhoun bi-nâsiyatihâ. Inna Rabbî ‘alâ sirâtin moustaqîmin. »

« Ô Seigneur ! Tu es mon Maître, il n’y a pas de dieu en dehors de Toi. A Toi je me suis abandonné en toute confiance, et Tu es le Seigneur du Trône majestueux. Ce qu’Allâh a voulu sera, et ce qu’Il n’a pas voulu n’aura pas lieu ! Il n’y a pas de puissance ni de force qu’en Allâh, Le Très Haut, Le Très Puissant ! Je sais qu’Allâh est capable de tout faire et qu’Allâh a cerné par Sa Science toute chose. Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre le mal de ma personne, et contre le mal de toute créature que Tu tiens en soumission. Certes, Mon Seigneur est sur une Voie droite. » (Rapporté Ibn As-Sounnî)

Le Prophète (Paix et Salut d’Allâh sur lui) a dit : « Celui qui a une requête à adresser à Allâh ou à un être humain, qu’il accomplisse convenablement ses ablutions, prie deux rak‘ates, loue Allâh, prie sur le Prophète, et dit : « Lâ ilâha illâ Allâhou Al Halîmou Al Karîmou. Soubhâna Allâhi Rabbi al ‘Archi al ‘Azîmi. Al hamdou lillâh Rabbi al ‘âlamîn. As’alouka moûjibâti rahmatika wa ‘azâ’ima maghfiratika, wal-ghanîmata min koulli birrin, wa as-salâmata min koulli ithmin, lâ tada‘ lî dhanban illâ ghafartahou, wa lâ hamman illâ farrajtahou, wa lâ hâjatan hiya laka ridan illâ qadaytahâ yâ Arhama ar-râhimîn : »

« Il n'y a de Dieu en dehors d’Allâh, Le Magnanime, Le Très Généreux. Pureté d’Allâh, Seigneur du Trône immense. Louange à Allâh, Seigneur des Mondes. Je Te demande (Seigneur) des résolutions engendrant Ta Miséricorde et Ton Pardon, de m’accorder une part dans chaque bien, la préservation de tout péché. Seigneur ! Absous-nous de tout péché, lève toute affliction, accorde-nous toute chose que l’on Te demande, à condition qu’elle mène à Ton Agrément,

ô Toi Le Très Clément d’entre tous les cléments ! »

(Rapporté par At-Tirmidhî, Ibn Mâjah et Al Hâkim)

Il est recommandé de dire le matin l’invocation prophétique suivante :

« Allâhoumma innî a‘oûdhou bi-noûri qoudsika wa ‘azamati tahâratika, wa barakati jalâlika, min koulli âfatin wa ‘âhatin, wa min tawâriqi al-layli wan-nahâri, illâ târiqan yatrouqou bikhayrin. Yâ Rahmânou anta ghiyâthî, fabika aghoûthou. Wa anta malâdhî fabika aloûdhou, wa anta ‘iyâdhî fabika a‘oûdhou. Yâ man dhallat lahou riqâbou al jabâbirati, wa khada‘at a‘nâqou al farâ‘inati, a‘oûdhou bika min khizyika wa kachfi sitrika, wa min nisyâni dhikrika wal insirâfi ‘an choukrika. Anâ fî hirzika laylî wa nahârî, wa nawmî wa qarârî, wa za‘nî wa asfârî. Dhikrouka chi‘ârî, wa thanâ’ouka dithârî. Lâ ilâha illa anta ta‘zîman li-wajhika wa takrîman li-sabhâtika. Ajirnî min khizyika wa min charri ‘ibâdika , wadrib sourâdiqâti hifzika, wa adkhilnî fî hifzi ‘inâyatika, wa ‘id lî bi-khayrin minka. Yâ Arhama ar-râhimîna, yâ Dhâ al Jalâli wal Ikrâmi. »

« Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi par la Lumière de Ta Sainteté, la Puissance de Ta Pureté, la Bénédiction de Ta Majesté, contre toute calamité et handicap, contre la méchanceté de ceux qui rôdent la nuit et le jour. Non pas de ceux qui marchent dans la voie du bien. Ô Très Miséricordieux ! Tu es Mon Secours, et c’est à Toi que je demande secours. Tu es Mon Refuge, et c’est auprès de Toi que je me réfugie. Tu es Ma Citadelle protectrice et c’est auprès de Toi que je cherche abri et protection. Ô Seigneur ! Toi Qui as soumis les tyrans et as humilié les Pharaons ! Je cherche protection auprès de Toi contre Ton mépris et châtiment, contre la levée de Ton voile qui cache mes défauts, contre l’oubli de Ton évocation et la méconnaissance de Tes Bienfaits sur moi. Je suis dans l’enceinte de Ta Protection durant ma nuit et ma journée, durant mon sommeil, dans ma résidence et dans mes déplacements. Ton évocation est ma règle de conduite, Ton éloge est mon Habit. Seigneur ! (J’atteste) il n’y a pas de Dieu hormis Toi, par glorification de Ta Noble Face, et par Honneur envers Tes Exaltations. Préserve-moi de Ton Châtiment et du mal de Tes créatures. Couvres-moi par les voiles de Ta Protection. Mets-moi sous la Protection de Ta Bienveillante sollicitude et accorde-moi le bien de Ta part. Ô Très Miséricordieux d’entre tous les miséricordieux ! Ô Toi Qui es ceint de Magnificence et de Majesté !» (Rapporté par Aboû Nou‘aym)


La salât istikhâra ( La prière de consultation)

Publier le 26 Aout 2011 à 20:47 par Abderahman

La prière de consultation
par le docteur Hassan Amdouni

Date de la réponse: le 21 Mars 2009, par Dr. Hassan Amdouni

Wa alayki as-salam wa rahamatou Allahi wa barakatouh ;

Vous pouvez faire al istikhara à n'importe quel moment de la journée, mais de préférence le soir. Il est recommandé de réciter al kafiroun, dans la première rak'ate et al ikhlâs dans la seconde. L'invocation se fait après le taslim. Je vous transmet le hadith de l'istikhâra traduit par nos soins. Que Dieu vous bénisse.

Votre frère H. Amdouni. Ne m'oubliez dans vos invocations

Jâbir Ibn ‘Abd-Allâh (Qu’Allâh soit satisfait de lui) a dit : « Le Prophète (Que les Bénédictions et les Salutations d’Allâh soient sur lui) nous apprenait à recourir à al istkhâra pour toute chose, comme il nous apprenait la sourate du Coran. Il disait : « Quand l’un d’entre vous projette quelque chose, qu’il accomplisse deux rak‘âtes, en dehors des prières prescrites, puis qu’il dise :

« Allâhoumma innî astakhîrouka bi ‘ilmika wa astaqdirouka bi-qoudratika wa as’alouka min fadlika al ‘azîm, fa-innaka taqdirou wa lâ aqdirou, wa ta‘lamou wa lâ a‘lamou, wa anta ‘allâmou al ghouyoûb.

Allâhoumma in kounta ta‘lamou anna hâdhâ al amra (….) khayroun lî fî dînî, wa dounyâya, wa ma‘âchî, wa ‘âqibatta amrî, ‘âjilihi wa âjilihi, faqdirhou lî, wa yassirhou lî, thoumma bârik lî fîhi, yâ karîm. Wa in kounta ta‘lamou anna hâdhâ al amra (….)charroun lî fî dînî, wa dounyâya, wa ma‘âchî, wa ‘âqibata amrî, ‘âjilihi wa âjilihi, fasrifhou ‘annîî, wasrifnî ‘anhou, waqdir liya al khayra haythou kâna , thoumma ardinî bihi yâ karîm.

Allâhoumma inna ‘ilma al ghayba ‘indaka, wa houwa mahjoûboun ‘annî, wa lâ a‘lamou mâ akhtârouhou li-nafsî, lâkin anta al moukhtârou lî, fa-innî fawwadtou ilayka maqâlîda amrî, wa rajawtouka li-faqrî wa fâqatî, fa-archidnî ilâ ahabbi al oumoûri ilayka, wa arjâhâ ‘indaka, wa ahmadahâ ‘indaka, fa-innaka taf‘alou mâ tachâ’ou wa tahkoumou mâ tourîd. »

« Seigneur ! Je Te demande la bonne direction au moyen de Ta Science, et je Te demande le pouvoir au moyen de Ton Pouvoir, et je Te demande de Ton immense Grâce, car en vérité, Tu as le pouvoir et je ne l’ai pas, et Tu sais et je ne sais pas. Tu es certes Le Grand connaisseur des choses cachées. Seigneur ! Si Tu sais que cette affaire (…) est bonne pour moi dans ma religion, en ce bas monde, dans mes moyens de subsistance et dans les conséquences de mon devenir, aussi bien immédiats que futurs, alors détermine-la pour moi, ô Toi Le Très Généreux ! Mais si Tu sais que cette affaire-ci (…) est mauvaise pour moi dans ma religion, en ce bas monde, dans mes moyens de subsistance et dans les conséquences de mon devenir, aussi bien immédiats que futurs, alors éloigne-la de moi et éloigne-moi d’elle, et détermine le Bien pour moi où qu’il se trouve, puis agrée-le de ma part, ô Toi Le Très Généreux !

Seigneur ! En vérité, Tu es Le Seul qui a la connaissance des choses cachées, cependant qu’elle est voilée pour moi. Et j’ignore ce que je dois choisir pour moi, alors que ce soit Toi qui choisisses pour moi, car je T’ai confié les clés de mon affaire, et j’ai espoir en Toi en raison de ma faiblesse et de ma pauvreté (dépendance). Dirige-moi donc vers la chose la plus aimée de Toi, celle qui comporte le plus d’espoir auprès de Toi, et qui est la plus louée auprès de Toi. Car Tu fais ce que Tu veux et Tu commandes ce que Tu désires ! »

(Rapporté par Al Boukhârî)


Invocation pour la dette et les difficultés

Publier le 26 Aout 2011 à 20:47 par Abderahman

Invocation pour la dette et les difficultés
par le docteur Hassan Amdouni

Notre mère ‛Â'icha (Que Dieu soit satisfait d'elle) a dit : "Mon père (Aboû Bakr) m'a dit :

"Veux-tu que je t'apprenne une invocation que le Messager de Dieu (Paix et Salut de Dieu sur lui) m'avait enseigné et que Jésus (Paix sur lui) apprenait à ses apôtres ? C'est une invocation, si tu la disais, et que tu as une dette aussi lourde que la montagne d'Ouhoud, Allâh (Exalté) t'en déchargera." Je répondis : "Certes !" Alors il m'a dit :

" Dis : "Ô Seigneur ! C'est Toi Qui Soulage des soucis, Qui délivre des tourments et des détresses et Qui exauce la demande de l'éprouvé. Ô Toi Le Très Miséricordieux dans ce monde d'ici-bas et dans l'Au-delà, et Tu es Celui Qui les englobe par Sa Miséricorde. C'est Toi (Seul) Qui a pitié de moi, Sois clément envers moi de telle sorte que je m'en suffirais et n'en chercherais guère auprès de quiconque d'autre que Toi." (Rapporté par Al Bazzâr et

Al Hâkim).

‛Alî (Que Dieu soit satisfait de lui)) a dit à un homme : Veux-tu que je t'apprenne des paroles que le Messager de Dieu (Paix et Salut de Dieu sur lui) m’avait apprises. Su tu les disais, Allâh te soulagera de tes dettes, même si elles étaient aussi importantes que la montagne de Sabîr ? Dis :" Ô Seigneur ! Suffis-moi (détournes-moi) par Tes Biens licites de tout ce qui est illicite, comble-moi par Tes faveurs, pour que je ne m’adresse à personne en dehors de Toi.." (Rapporté par Al Hâkim, qu’il a authentifié)